Augmentation mammaire Tunisie : bonnet c, bonnet d

Décider de recourir à une augmentation mammaire Tunisie est très fréquent. La plupart des patientes qui ont effectuée cette chirurgie des seins par la technique de pose des implants mammaires ont eu pour objectif de refaire la poitrine ou de traiter certaines malformations mammaires. Il s’agit de l’aplasie mammaire, de l’hypotrophie mammaire ou d’une perte de volume des seins après une grossesse. La pose des prothèses mammaires permet ainsi d’obtenir des seins plus volumineux et atténue les complexes que nourrit une poitrine menue.

Prendre Rendez-vous avec le Dr. ABIDI

Déroulement augmentation des seins par implants

Une augmentation mammaire se déroule sous anesthésie générale. La durée de l’intervention varie entre 1h et 3h, si la correction d’une mastopexie associée est nécessaire.

Pour son opération, le patient a le droit de choisir entre deux types d’implants mammaires. Il peut solliciter des implants ronds ou des implants anatomiques. Tout dépend du résultat escompté.

Ce qu’il faut savoir avant de choisir un implant ou un autre, c’est que la prothèse ronde est particulièrement recommandée pour les personnes souffrant certes d’hypotrophie mammaire, mais avec les seins bien formés. Elle offre aussi un résultat satisfaisant pour la correction d’une ptôse mammaire associée à une augmentation mammaire par pose de prothèses.

augmentation mammaire tunisie

En termes de résultats, l’implant rond offre un supplément de volume dans la partie supérieure du sein particulièrement.

Quant à la prothèse anatomique, elle est recommandée davantage pour les patientes avec une absence de développement du sein au niveau de la partie inférieure du sein, que corrige parfaitement l’implant anatomique grâce à sa forme en goutte d’eau. Ce type d’implant est aussi très sollicité pour la reconstruction mammaire. Et son principal avantage est le résultat naturel qu’il offre.

Le remplissage de l’implant est aussi un point important à tenir en compte au cours de l’intervention. Le patient peut choisir entre un implant mammaire avec silicone, un implant mammaire avec hydrogel, ou un implant mammaire avec sérum physiologique. Le plus utilisé est l’implant rempli de gel de silicone, car même en cas de rupture, le risque de fuite est quasi-nul.

L’implant mammaire en gel de silicone est constitué d’une enveloppe en élastomère contenant un gel de silicone.

  • Le silicone est un polymère qui peut être présenté à l’état solide, en gel ou liquide.
  • Le silicone est un polymère chimiquement inerte, thermiquement stable et résistant à l’oxydation, qui lui permet de fonctionner comme un matériau biocompatible.
  • Le silicone s’est révélé être l’un des matériaux les moins réactifs vis-à-vis des tissus du corps humain.
  • Les prothèses en gel de silicone sont souples et leur contenu est mobile.
  • La surface extérieure peut être lisse ou texturée, revêtue de polyuréthane ou non revêtue.

Techniques d’une augmentation mammaire

Au cours de l’opération d’augmentation des seins, la patiente sera appelée à choisir aussi la projection de l’implant souhaitée : faible, modérée, forte ou extra-forte. En fonction de la projection voulue, l’implant pourra redessiner le contour des seins, procurer des seins galbés, bombés ou pigeonnant.

Après le choix du type d’implant, se pose le problème du positionnement de l’implant. Le chirurgien a le choix entre 3 types de positionnement :

  • La position rétroglandulaire (signifie que l’implant est positionné en avant du muscle pectoral et en arrière de la glande mammaire, idéale pour les femmes dont la peau est de bonne qualité)
  • La position rétropectorale (signifie que l’implant est situé en arrière du muscle pectoral, idéale pour les femmes minces et avec une glande mammaire moins développée)
  • Le dual plan (une partie de la prothèse est placée derrière le muscle pectoral et l’autre derrière la glande mammaire. La technique du bi-plan est recommandée pour les femmes présentant une épaisseur de peau de faible quantité ainsi qu’un faible volume de glande mammaire.)

implants mammaires tunisie

Afin d’introduire les prothèses et les placer à ces lieux indiqués, le chirurgien a le choix entre 3 voies d’abord :

  • La voie aréolaire, c’est-à-dire qu’il peut réaliser une incision autour de l’aréole ;
  • La voie sous-mammaire, l’incision est faite sous le sein, dans le sillon sous-mammaire ;
  • La voie axillaire, l’incision est effectuée sous l’aisselle.

La localisation des cicatrices de l’augmentation mammaire est déterminée par l’endroit où l’incision a été pratiquée. Tout compte fait, qu’il s’agisse de la cicatrice circulaire (aréolaire), de la cicatrice horizontale (sous-mammaire) ou d’une cicatrice verticale (axillaire), chacune d’elle est assez discrète.

Evolution poitrine apres augmentation mammaire

Elles sont douloureuses le plus souvent, et nécessitent des antalgiques ou des calmants administrés par voie intraveineuse.

Après une plastie d’augmentation des seins, le patient doit porter un soutien de contention pendant 4 semaines, nuit et jour.

Il se manifeste après cette intervention un œdème et des ecchymoses qui disparaissent habituellement au bout de 15 jours.

Si des fils non résorbables sont utilisés pour les sutures, ils seront enlevés 2 semaines après l’intervention.

Il est fortement déconseillé d’exposer les cicatrices de l’augmentation des seins par implants aux rayons UV ou au soleil.

La durée d’arrêt de travail varie d’un patient à un autre, et d’une activité à l’autre. Certains patients peuvent avoir besoin de 5 jours, et d’autres de 3 semaines. Il est conseillé de ne reprendre le sport qu’après 1 mois environ.

Il est à noter que la période de convalescence et certains effets postopératoires sont diffèrents lorsqu’on a associé la pose des implants mammaires au lifting des seins pour pouvoir augmenter et rehausser la poitrine.

Résultat augmentation mammaire en Tunisie

Les premiers résultats, même s’ils sont immédiatement perceptibles, ne commencent à offrir une satisfaction qu’entre le 1er et le 3ème mois après votre augmentation mammaire en Tunisie. Le résultat définitif cependant, n’apparaît qu’à partir du 6ème mois. Les cicatrices liées à la chirurgie disparaîtront au bout d’un an.

augmentation mammaire tunisie avant apres

augmentation mammaire avant apres

Contrairement au lipofilling des seins, en l’occurrence à l’augmentation des seins par injection de graisse, dont le résultat est définitif, la chirurgie d’augmentation mammaire par implant, implique un retrait de l’implant après une certaine période. On évalue tout de même la durée de vie de l’implant à plus de 10 ans.

Complications augmentation mammaire par implants

Il y a des complications spécifiques liées à l’anesthésie, d’autres à la chirurgie. Pour les complications anesthésiques, elles seront expliquées au patient lors de la consultation préopératoire.

Les complications chirurgicales de l’augmentation mammaire par pose de prothèses mammaires sont entre autres, les risques d’hématome, ou un risque d’infection pouvant nécessiter le retrait de l’implant.

Les autres complications portent sur un mauvais résultat esthétique comme l’excès ou l’insuffisance de correction, une asymétrie mammaire secondaire, un déplacement ou une malposition de l’implant, etc. Voire aussi une anomalie des cicatrices (chéloïdes ou hypertrophiées), une rupture de l’implant, la formation d’une coque péri-prothétique, etc.

Dans quel cas retirer l’implant mammaire ?

Les complications suivantes peuvent nécessiter le retrait de l’implant mammaire.

Durcissement des tissus autour de la prothèse

Beaucoup de femmes peuvent avoir une contracture capsulaire ou un tissu cicatriciel durci autour de l’un ou des deux implants.

Cela peut également provoquer une pression, une douleur, une sensibilité et des changements anormaux des seins.

Rupture d’une prothèse à composition saline

Si un implant mammaire remplis de sérum physiologique se rompt en raison d’une complication, une coque fibreuse se produira et la prothèse commencera à se dégonfler. Le sein affecté perdra sa taille et sa forme.

La rupture de ce type d’implant mammaire est un phénomène rare qui ne peut se produire lors des premières années, mais le risque augmente avec le temps.

Rupture d’une prothèse à base de silicone (rupture silencieuse)

Les implants en silicone peuvent également se rompre.

Le gel de silicone est beaucoup plus épais que le sérum physiologique. Lorsqu’un implant en silicone se rompt, le gel reste souvent à l’intérieur de l’implant ou du tissu cicatriciel environnant.

Pour cette raison, les implants en silicone rompus passent souvent inaperçus. C’est pourquoi les ruptures d’une prothèse en silicone sont également appelées ruptures silencieuses.

Les symptômes communs d’une rupture d’implant peuvent inclure :

  • Diminution de la taille de la poitrine
  • Une asymétrie des seins
  • Douleur
  • Picotement
  • Gonflement
  • Engourdissement
  • Changements de la sensibilité

Certains implants mammaires se rompent immédiatement, certains après plusieurs années et d’autres après 10 ans ou plus.

Ondulation et plis

Les ondulations se produisent lorsque l’implant mammaire développe des plis et un effet de vague. La palpabilité fait référence à la capacité de sentir des ondulations lorsque vous touchez votre poitrine.

Si vous constatez des signes de plis ou d’ondulation, vous pouvez envisager de remplacer votre prothèse mammaire ou de la retirer.


A propos du Dr Abidi Hedi : Chirurgien augmentation mammaire Tunisie, meilleur plasticien spécialiste en chirurgie mammaire et la pose de prothèse mammaire.  Demandez dès maintenant une consultation en ligne et une prise en charge augmentation mammaire naturelle ou par implants

 

 

Submit your review
1
2
3
4
5
Submit
     
Cancel

Create your own review

Docteur Hedi ABIDI
Average rating:  
 5 reviews
by stéphanie on Docteur Hedi ABIDI

Une rupture de la prothèse 10 ans après augmentation mammaire, est-ce normale ?

Les implants mammaires sont fabriqués avec du silicone, et un gel cohésif qui sera introduit dans l’enveloppe. Le silicone n’est pas une matière biodégradable, en fait quand on a du silicone dans le corps et en cas de réaction négatif, il peut y avoir une formation de granulomes. La matière s’échappe de l’implant mammaire.
La rupture normale de la prothèse mammaire peut être découverte après 10 ou 12 ans et c’est lié à l’usure de l’enveloppe, elle sera anormale s’il elle arrive après 3 à 5 ans. C’est lors du suivi annuel avec le chirurgien que la rupture de l’implant sera découverte, cette durée varie d’une personne à autre, il y a des implants qui usent après 7 ans ça dépend des contraintes que l’implant reçoit à savoir des chocs répétés, du sport intensif…

by Rachel on Docteur Hedi ABIDI

Peut-on imaginer ce que nous donne une pose d’implant mammaire avant de se faire opérer ?

Pour imaginer ce que vous donne un implant avant de se faire opérer, c’est possible… On peut voir réellement à quoi ressemblent vos seins après l’opération et en direct, la technique de simulation 3D permet au chirurgien de scanner votre corps à l’aide d’une tablette numérique. En pratique vous allez mettre un casque de réalité virtuelle et vous saurez voir comment serait votre poitrine après opération comme si vous regardez dans votre miroir. Si ça vous convient ou pas, et le chirurgien peut adapter vos attentes par rapport à la taille des prothèses, la forme, le volume, le type, la texture.

by Déborah on Docteur Hedi ABIDI

Est ce qu’on peut allaiter avec un implant mammaire ?

Oui. Lors de l’opération d’augmentation mammaire et la mise en place de la prothèse, nous respectons la connexion entre la glande mammaire, l’aréole, et le mamelon bien évidemment et donc on place la prothèse derrière la glande, et cette dernière reste solidaire du mamelon et la maman allaite normalement.

by W. Véronika on Docteur Hedi ABIDI

Salut, j’ai une question est ce que faire son augmentation mammaire ou une réduction avant sa grossesse, est ce que ça ne pose pas de risques ?

Bonjour Véronika, L’augmentation mammaire avec prothèses résiste bien à la grossesse, il ne s’agit pas de mettre non plus des prothèses trop lourdes, il faut adapter la taille ou le volume de l’implant et le poids de la patiente, ceci sera en fonction de l’âge et la qualité de sa peau, et voir plus de sa résistance à ce corps étranger. En revanche, une perte du poids importante il faut l’anticiper, car les seins risquent de tomber et de se vider, il est souhaitable que la patiente perde de poids avant de refaire les seins.

by Cristelle on Docteur Hedi ABIDI

Bonjour, je veux savoir, quels sont les types d’implants mammaires et comment les choisir ?

Principalement il y en a deux types d’implants. Les implants qu’on dit ronds, et les implants appelés anatomiques. Comment choisir ce type de prothèses ? C’est lors d’une consultation que le chirurgien pourra vous orienter pour utiliser l’implant qui ira le mieux avec votre morphologie. Il existe deux principaux positionnements pour ces implants avec des dérivés, alors la technique initiale est celle d’introduire la prothèse devant le muscle pectoral, la seconde est de les placer derrière le muscle afin de bien pouvoir filtrer au maximum le relief de la prothèse mammaire. Il en existe d’autres types de positionnements qui sont assez récents comme la technique dual plan qui consiste à avoir une partie du muscle qui recouvre la partie supérieure du sein et laisser la prothèse sous la peau au niveau de la partie inférieure.