Reduction mammaire Tunisie prix

reduction mammaire tunisie prixLa reduction mammaire Tunisie est destinée aux patientes qui souffrent de l’hypertrophie mammaire, en l’occurrence une poitrine trop volumineuse. La réduction mammaire permet donc de diminuer le volume des seins afin d’avoir une poitrine en harmonie avec la silhouette.

Le prix reduction mammaire en Tunisie est proposé sous forfaits tout compris, un devis personnalisé sera fixé après une consultation en ligne avec Dr Abidi.

Le prix d’une reduction mammaire Tunisie englobe un forfait tout compris :

  • Les honoraires du chirurgien plasticien
  • Les frais de l’hébergement à l’hôtel et la clinique.
  • Les transferts dès l’arrivée en Tunisie
  • Les suivis pré et postopératoire.

Consultation en ligne, besoin d'un avis ?

Remplissez le formulaire ci dessous pour planifier votre consultation dès maintenant !

En quoi consiste une reduction mammaire ?

En raison des seins généreuses, certaines femmes souffrent de douleurs au dos et au cou, d’une mauvaise posture, de la difficulté à faire de l’exercice et à trouver des vêtements qui leur vont.

Dans la chirurgie de réduction mammaire, le chirurgien enlève l’excès de graisse, le tissu glandulaire et la peau du sein pour réduire la taille du bonnet. Après l’opération, les patients se sentent généralement mieux car les douleurs au dos, aux épaules et au cou sont fortement réduites. Les seins sont également plus relevés et les vêtements sont mieux ajustés.

Etapes du séjour de reduction mammaire Tunisie

Après la prise en charge à l’aéroport, vous serez transféré à l’hôtel. Vous serez ensuite conduit à la clinique esthétique, vous rencontrerez votre chirurgien plasticien pour déterminer les détails de votre reduction mammaire.

Sous la recommandation de votre chirurgien plasticien, vous serez conduit à la clinique esthétique à l’heure du rendez-vous et votre traitement commencera.

Si vous avez besoin de vous reposer à la clinique esthétique, vous bénéficierez des meilleures installations et des services infirmiers appropriés pour un rétablissement complet.

Pourquoi recourir à une reduction mammaire ?

La réduction mammaire est l’une des opérations les plus réussies effectuées par les chirurgiens plasticiens. Elle permet aux femmes un plus grand confort pendant l’activité physique, soulage les douleurs portantes dans le cou, les épaules et le dos,

Elle peut améliorer également l’estime de soi d’une femme. Bien que la physiopathologie exacte de l’hypertrophie du sein soit inconnue, on croit que la condition est le produit de la réponse anormale de l’organe final à l’œstrogène.

Les seins qui sont hors de proportion avec l’habitus du corps peuvent avoir des effets indésirables sur le système musculo-squelettique. On voit souvent des patients se plaindre de douleurs au cou, au dos et à l’épaule ou d’arthrite, d’anomalies posturales (kyphose) liées à la tentative de cacher de gros seins et de crêtes profondes sur les épaules causées par les sangles de soutien-gorge. La réduction mammaire peut atténuer les éruptions intertrigineuses et les paresthésies cubitales. On croit que les problèmes psychologiques liés à l’image corporelle sont considérables.

Les femmes qui prennent du poids pour « se cacher » leurs gros seins peuvent participer à des programmes d’exercice après une réduction mammaire, ce qui entraîne une amélioration de leur santé globale.

Comment se déroule une reduction mammaire ?

Le but de la réduction mammaire consiste à réaliser une ablation de la peau et de la glande excédentaires, et de procéder au remodelage du sein. Le chirurgien va, pour ainsi dire, corriger l’hypertrophie des seins, ainsi que la ptose mammaire.

L’intervention se déroule sous anesthésie générale, et dure entre 2h et 3h. Plusieurs étapes sont nécessaires au déroulement d’une chirurgie de réduction de l’hypertrophie mammaire.

  • D’abord, le chirurgien devra procéder à l’exérèse du tissu glandulaire et ascensionner la glande mammaire.
  • Ensuite, il va effectuer un redrapage du tissu cutané, et, en cas de relâchement de la peau, réaliser un lifting des seins pour corriger la ptose. C’est au cours de cette étape opératoire, qu’il procède aussi à la correction d’une asymétrie mammaire le cas échéant.
  • Il va par la suite, effectuer une réduction de l’aréole, et repositionner le mamelon, en l’orientant vers le haut.
  • C’est alors, seulement, qu’il procède à l’ablation de la peau en excès, et effectue des points de suture avec du fil résorbable. Il procède enfin, à la mise en place des drains pour éviter qu’un hématome ne survienne. Et, il complète l’opération par un pansement modelant sous forme de soutien-gorge. Le drainage sera enlevé dès le lendemain.
  • La réduction mammaire peut nécessiter plusieurs types d’incisions qui détermineront les futures cicatrices.

Elle s’effectue généralement avec 2 incisions obligatoires : une incision autour de l’aréole et une incision verticale qui va de l’aréole jusqu’au pli sous-mammaire.

En cas d’hypertrophie importante, une 3ème incision, facultative le plus souvent, peut être réalisée dans le pli sous-mammaire. Il s’agit d’une incision horizontale.

On peut donc s’attendre après une réduction des seins, a 2 ou 3 cicatrices, qui s’estomperont avec le temps.

Résultat de la réduction mammaire Tunisie

On peut déjà apprécier le nouveau galbe de la poitrine le jour suivant l’opération. On peut alors constater une véritable diminution des seins, une symétrie parfaite, et un meilleur positionnement du sein.

reduction mammaire tunisie avant apres

Mais un résultat optimal n’est appréciable qu’après la résorption totale de l’œdème, après 3 mois. La poitrine est moins volumineuse, plus harmonieuse et les tissus mammaires sont assouplis. Le résultat définitif surgit donc vers le 6ème mois postopératoire.

Un régime alimentaire suivi, permet d’éviter une perte de poids, pouvant entraîner un affaissement secondaire des seins.

La réduction mammaire n’empêche pas une grossesse. Mais celle-ci ne peut se faire qu’après 6 mois. Pour l’allaitement, il est possible que l’intervention conduise à l’ablation des canaux galactophores, et donc empêche l’allaitement.

Outre le bénéfice esthétique que le patient peut tirer d’une réduction des seins, cette opération permet aussi de soulager les douleurs dorsales, des épaules, et l’inconfort que peut provoquer des gros seins. Dans certains cas, son association avec un lifting des seins permet d’obtenir une poitrine plus belle et plus harmonieuse.

Les suites opératoires d’une réduction mammaire ?

Elles sont moins douloureuses que celles d’une augmentation mammaire. Des antalgiques sont suffisants pour soulager la douleur.

Il apparaîtra néanmoins, dans les jours qui suivent l’intervention, des ecchymoses et un œdème, qui prendront parfois 2 semaines pour se résorber complètement.

La réduction mammaire, occasionne néanmoins une gêne pour la patiente, qui peut éprouver de la difficulté à lever les bras. Il est conseillé d’éviter le port des charges lourdes pendant 3 semaines.

En fonction du type d’activité qu’effectue le patient, il peut s’avérer nécessaire d’observer une période d’arrêt de travail pouvant varier entre 2 et 3 semaines. Il est recommandé d’envisager la reprise du sport seulement après 1 mois.

Microneedling pour une meilleure cicatrisation après une réduction mammaire

microneedling cicatrices apres reduction mammaire

Le microneedling, également connu sous le nom d’induction de collagène percutanée mini-invasive, a démontré des améliorations impressionnantes dans les cicatrices d’acné chroniques ;

cependant, aucune preuve n’existe pour le traitement des cicatrices post-chirurgicales pendant la cicatrisation active des plaies.

Le but de cette étude était de démontrer l’utilité et l’utilisation sûre de l’induction de collagène percutanée mini-invasive dans les cicatrices post-chirurgicales aiguës.

Les cicatrices post-chirurgicales traitées par induction de collagène percutanée mini-invasive dans la phase de maturation et de remodelage n’ont eu aucun effet indésirable.

Fait intéressant, les données montrent que le traitement initié tôt dans la phase de maturation (6 à 7 semaines après l’opération), alors que la formation de collagène naturel diminuait, a démontré des résultats esthétiques améliorés par rapport aux traitements initiés tard dans la phase de maturation (13 à 16 semaines après l’opération).