micro peeling
Quelle différence entre le resurfaçage cutané au laser et le micro-peeling ?
7 novembre 2018
augmentation-fesses
Qu’est-ce que l’augmentation des fesses HYAcorp ?
28 novembre 2018
Show all

Quand ne faut-il pas faire une injection de Botox ?

botox

Toutes les interventions de la chirurgie ou de la médecine esthétique ont leurs indications et leurs contre-indications. Il en va pour une rhinoplastie classique comme pour une rhinoplastie médicale, pour un lifting chirurgical du visage comme pour un lifting du visage par injection de Botox. Cet article vise à présenter essentiellement les contre-indications du Botox afin d’éviter aux patient les complications éventuelles de ce produit qui peut être bienfaisant mais aussi malfaisant, même s’il s’agit d’une solution résorbable.

C’est quoi le Botox ?

Ce qu’on appelle communément Botox, est simplement le nom commercial de la toxine botulique. Considéré comme un « puissant poison », la toxine botulique est secrétée par le Clostridium botulinum, une bactérie responsable de la toxi-infection alimentaire que l’on appelle le botulisme.

C’est donc ce que certains qualifient d’ « arme biologique » qui est utilisée à des fins thérapeutiques, notamment dans le traitement de la dystonie, le traitement de l’hyperhidrose, des migraines, du bruxisme…et aujourd’hui, dans le traitement des rides ou d’autres interventions esthétiques. Tout est donc dans le dosage du Botox, et c’est pourquoi il est important de consulter un spécialiste et de savoir quels patients ou non peut en bénéficier.

 

Les contre-indications du Botox

L’injection de Botox est formellement interdite chez les femmes enceintes ou chez les femmes qui allaitent. Alors, si vous envisagez de vous faire injecter le Botox pour faire disparaître vos rides naso-géniens, des rides de la patte d’oie ou de la glabelle alors que vous portez une grossesse, il vaut mieux attendre après l’accouchement.

Cette interdiction de l’injection du Botox est aussi valable pour les personnes souffrant d’une maladie neuromusculaire. Il est complètement inutile de penser à cette intervention, malgré tout le bien qu’une telle injection peut avoir sur votre physique, lorsque vous souffrez par exemple de myasténie.

Aussi, si le candidat au Botox est allergique ou hypersensible à une seule des composantes de la toxine botulique médicale, il serait plus sûr de renoncer à l’injection du produit.

Pour les personnes qui, avant de solliciter un traitement esthétique par injection de Botox, étaient sous anti-coagulant, il leur est aussi formellement prohibé d’y avoir recours. C’est le cas aussi pour ceux des patients qui suivent une antibiothérapie.

Une autre contre-indication du Botox concerne les personnes souffrant d’une quelconque infection sur la zone qui doit être injectée. L’injection ne peut et ne doit avoir lieu.

Tout compte fait, l’une des mesures de précaution à prendre avant l’injection de Botox, c’est de signaler au praticien, lors de la consultation préopératoire, tout traitement médical et/ou toute maladie dont on souffrirait, afin qu’il s’assure si vous avez le profil ou pas.