gaine abdominoplastie
Pourquoi faut-il porter une gaine de contention après l’abdominoplastie ?
6 avril 2018
micro peeling
Quelle différence entre le resurfaçage cutané au laser et le micro-peeling ?
7 novembre 2018
Show all

Quand faut-il recourir à une rhinoseptoplastie ?

rhinoseptoplastie

Ce mot à lui seul, désigne deux interventions spécifiques de la chirurgie du nez. La plus connue, et la plus courante qui est la rhinoplastie dont le but est de remodeler le nez soit à but esthétique soit à but fonctionnelle. La septoplastie quant à elle, désigne une intervention purement et essentiellement réparatrice. Son but est de corriger la déviation de la cloison nasale, et peut donc ne pas s’intéresser aux autres défauts essentiellement esthétiques dont le nez peut souffrir. La combinaison des deux signifie donc une chirurgie du nez à double visée : esthétique et fonctionnelle. Telle est l’approche de la rhinoseptoplastie.

Quand et pourquoi la rhinoseptoplastie ?

La rhinoseptoplastie est nécessaire quand en plus du septum dévié, pouvant causer une obstruction nasale, de l’apnée de sommeil ou d’autres difficultés respiratoires, il existe une déformation inesthétique du nez. Le but d’une septoplastie seule, est de remettre la cloison nasale en bonne place. La rhinoseptoplastie doit donc intervenir aussi au niveau de l’os que du cartilage.

Contrairement à la rhinoplastie qui exige d’être faite à partir de 17 ou 18 ans, le temps que l’os du nez soit assez consolidé, la septoplastie peut être envisagée dès lors qu’un gène important est ressenti par le patient.

Quelles sont les différentes techniques de la rhinoseptoplastie ?

  • Les techniques de COTTLE ET RETHI

2 principales techniques sont généralement pratiquées pour une rhinoseptoplastie. La principale distinction entre les 2 techniques c’est que l’une est endonasale, c’est-à-dire que l’incision se fait à l’intérieur du nez. C’est la technique dite de COTTLE.

Mais, l’intervention peut aussi se faire par voie externe, et l’incision se dissimuler au niveau de la columelle. C’est la technique de RETHI.

Le choix de l’une ou de l’autre technique dépend du chirurgien, parfois de son expérience et même du cas du patient. Il existe dans la chirurgie de la déviation de la cloison nasale, associée au remodelage d’une disgrâce inesthétique du nez, une nouvelle technique chirurgicale, beaucoup plus récente.

  • La rhinoseptoplastie par désarticulation modelante

Aussi appelée rhinoseptoplastie par désarticulation ostéocartilagineuse modelante, il s’agit là d’une technique innovante de la rhinoseptoplastie. On l’appelle ainsi, parce qu’elle se caractérise par une double désarticulation du nez (osseux et cartilagineux). Après cette étape, le chirurgien peut alors corriger de manière orthopédique, l’ensemble de déformations du nez osseux. En utilisant des fils de tractions transcolumellaires, le plasticien parvient à réaligner l’unité septotriangulaire sur le dorsum osseux nouvellement créé.