chirurgie esthetique
Ces stars qui ont eu recours à la blépharoplastie
27 mai 2019
Show all

L’imagerie médicale en chirurgie esthétique

Les outils d’imagerie d’aujourd’hui font recours aux espaces de photographie interne, à des outils de diagnostics et thérapeutiques, l’imagerie prédictive, et au-delà.

Les nouvelles technologies d’imagerie ont changé d’une manière significative la façon dont la chirurgie esthétique est pratiquée et en gros, le meilleur est encore à venir.

Ultrasons en théorie et en pratique

Les pratiques esthétiques ont été depuis toujours une des solutions les plus efficaces pour diagnostiquer les problèmes de kyste mammaire, le cancer des seins ou autres. Cependant, la vraie stimulation est dans le potentiel inexploité de la technologie.

Les chirurgiens esthétiques utilisent l’échographie lors d’une liposuccion pour voir où la canule est placée où lors d’une évaluation des traits du visage et l’aspect des rides.

Petits Appareils, Gros utilisations

Alors qu’ils ne sont pas nouveaux, les caméras endoscopiques continuent de s’améliorer en termes de prix, la disponibilité et la qualité de l’imagerie.

Au cours des 2 dernières années, les fournisseurs commercialisent des endoscopes qui se fixent sur les ordinateurs portables et même les iPhones. Cela signifie que nous pouvons faire de petites incisions.

Pour le patient, c‘est une pratique moins invasive avec des cicatrices très discrètes. Il faut considérer la différence entre un lifting frontal coronal et un lifting endoscopique des sourcils. Grâce à l’endoscopie, la chirurgie est devenue une mini-procédure.

Simulation et au-delà

Les patients qui sont exigeants et peu réticents, veulent toujours avoir une idée sur les résultats après opération, la technologie de simulation permet de générer une imagerie en 3D.

L’impression 3D est l’une des technologies les plus prometteuses pour la chirurgie esthétique. Chaque chirurgien esthétique dispose d’un scanner facial dans son cabinet qui lui permet de capturer des images de la zone à retoucher d’un patient.

Les chirurgiens esthétiques auront la possibilité d’imprimer la joue, le menton, la mâchoire, et le nez, et même les oreilles.